Arasement complet du seuil du pont des CFP sur la Bléone à Digne (B1-9)

[2] D’octobre à novembre 2020 (phase 2a)

Début des travaux de consolidation des piles du pont des CFP et confortement de 175 m de la digue du plan d’eau des Férréols (partie amont du pont des CFP)

Ces opérations ont été conduites par le groupement d’entreprises COSEPI France (Aiglun, 04), MINETTO (Sisteron, 04) et FREYSSINET (Gemenos, 13).

Entre le 12 octobre et fin novembre : démarrage des travaux de consolidation des piles du pont et réalisation du confortement de la digue sur 175 m

Tout d’abord, afin d’abaisser le niveau d’eau au niveau des zones en travaux (pont et digue rive gauche), le seuil a été ouvert et une buse a été posée afin d’évacuer les eaux.

 

Concernant la consolidation des piles, les premiers travaux réalisés ont consisté à implanter une des trois rangées de tirants au travers de la pile. Ces tirants ont pour objectif de ceinturer la pile et reprendre les efforts de traction.

Seule une rangée de tirants a été réalisée car la période de travaux était relativement défavorable et aucun risque n’a été pris au regard des risques de crue.

Dans la pratique, les travaux ont consisté à forer 5 trous en travers de chaque pile, d’y glisser des barres d’acier pleine de 40 mm de diamètre puis d’injecter à l’intérieur du forage du coulis de ciment.

Ces travaux se sont terminés fin novembre et le chantier a été volontairement interrompu pour éviter la période de crue qui survient souvent à l’automne sur la Bléone.

Provisoirement, les piles ont été protégée avec des enrochements.

Concernant le confortement de la digue

les travaux ont consisté à retirer les blocs qui étaient en place afin de dégager le perré en béton historique.

Ensuite, une « nouvelle » protection a été réalisée selon le principe suivant :

  • ouverture d’une tranchée profonde de 2.5 mètres et large de 4 m sous le niveau de la Bléone tel qu’il devrait s’établir après arasement du seuil du pont des CFP (environ 1 m plus bas que ce qu’il est aujourd’hui).
  • remplissage de cette tranchée de blocs d’enrochement pour former une semelle (ou sabot) qui sécurisera la future digue en empêchant la rivière de creuser au pied de l’ouvrage.
  • monter un parement en enrochement sur 3 mètres de haut pour conforter la digue. Les enrochements ont été pentés à une pente de 3/2.

Afin d’abaisser le niveau d’eau au niveau des zones en travaux, le seuil a été ouvert et une buse a été posée afin d’évacuer les eaux.

Entre le 5 et le 12 octobre : préparation et protection du chantier
Dégagement des emprises

Les entreprises ont procédé au dégagement des emprises des zones de travaux ; à savoir la pile gauche du pont et la digue des Férréols en amont du pont. Cette opération a nécessité le traitement de toute la végétation présente.

.

Rampe d’accès et installations de chantier

Pour cette seconde phase de travaux, un accès a été aménagé au droit de la prise d’eau du canal de Gaubert ; à proximité du parking du pôle animation des plans d’eau.

Une rampe a été aménagée côté Bléone. Cette dernière coupe la piste cyclable. Une signalisation a été mise en place.

Les engins sont stationnés sur une aire couverte de sable afin de limiter les pollutions en cas de fuite.

Déviation de la Bléone et décantation des eaux

Cette année, les travaux envisagés concernent essentiellement la partie gauche du lit (digue et piles). Or, la Bléone s’écoulait, au démarrage du chantier, au pied des ouvrages à conforter.

Aussi, la première des priorités est de dévier le lit de la Bléone pour réaliser les travaux hors d’eau. Cette étape est indispensable pour que les travaux soient mis en œuvre dans de bonnes conditions techniques (respect des implantations du projet) et environnementales (pas de renvoi d’eaux troubles dans la Bléone).

La déviation des chenaux en eau s’est faite en plusieurs temps. Avant ces déviations, de pêches électriques sont réalisées afin de retirer les poissons qui risqueraient de se retrouver à sec au moment où l’eau serait coupée. C’est la Fédération Départementale de Pêche et de Protection du Milieu Aquatique (FDAAPPMA) qui réalise ces prestations pour le compte du Syndicat.

Une fois la Bléone déviée, un système de décantation des eaux a été aménagé. L’objectif est de limiter le départ vers la Bléone de l’eau boueuse générée par le chantier. Cette eau n’est pas polluée mais elle contient des éléments très fins (limons notamment) qui peuvent avoir un effet néfaste sur la faune aquatique et les usages de l’eau en aval (prélèvement en eau par les canaux d’arrosage notamment). Des bassins ont été terrassés dans le lit de la Bléone pour permettre à l’eau de décantée avant son retour en Bléone.

Panneaux de chantier et signalisation

Plusieurs panneaux ont été mis en place à proximité de la zone d’installation de chantier. Ce sont :

  • des panneaux “pédagogiques” qui expliquent le pourquoi du comment des travaux en cours (1 panneau sur le contexte général de l’intervention + 1 panneau spécifique pour le chantier du seuil des CFP).
  • des panneaux spécifiques pour présenter les deux financeurs du projet : Agence de l’Eau et Union Européenne avec le Fonds Européen de Développement Régional.

Accédez aux différentes phases de ce chantier en images…

[5] De janvier à mars 2022 (phase 4)
Finalisation des travaux sur les berges et arasement complet du seuil

[4] De juillet à décembre 2021 (phase 2d et phase 3)
Reprise des travaux de consolidation des piles du pont des CFP et confortement de la protection de berge le long de la RN85

[3] De janvier à mars 2021(phase 2b et 2 c)
Confortement de 625 m de la digue du plan d’eau des Férréols (avec adaptation de la prise d’eau du canal de Gaubert) et de 240 m de la digue des Férréols

[2] D’octobre à novembre 2020 (phase 2a)
Début des travaux de consolidation des piles du pont des CFP et confortement de 175 m de la digue du plan d’eau des Férréols (partie amont du pont des CFP)

[1] De juillet à novembre 2020 (phase 1)
Confortements des digues des Férréols et du plan d’eau des Férréols