Accueil Bléone Suivi des débits

Suivi des débits

La seule station hydrométrique actuellement exploitée sur le bassin versant de la Bléone est située sur le Bès à Pérouré. Elle est exploitée depuis 1962. Elle est gérée par la DREAL

Vous pouvez retrouver les données renvoyées par la station en temps réel à partir du lien suivant :

https://www.rdbrmc.com/hydroreel2/station.php?codestation=942#MOY_JOUR

En 2016, le Syndicat a équipé le torrent des Eaux Chaudes et le Mardaric de Digne les Bains de stations hydrométriques permettant d’anticiper les inondations et de prévenir la population en cas de crue. Il s’agit de radars mesurant la hauteur et la vitesse de l’eau en période de crue. Les stations ayant été installées dans des zones où les cours d’eau sont canalisés, il est plutôt facile de connaître le débit qui transite.

 

En 2019, c’est la Bléone au pont des Arches qui a été instrumentée. Les appareils sont identiques aux stations du Mardaric et des Eaux Chaudes mais l’analyse des données est bien plus complexe car la Bléone change fréquemment de place et des dépôts de graviers peuvent se produire.

 

Le Syndicat est accompagné, depuis le début de ces instrumentations, par le laboratoire de l’IGE de Grenoble. En effet, c’est un travail de quasi-recherche qui est nécessaire pour exploiter les données (notamment celle de la Bléone !).

 

Toutes les stations sont paramétrées pour envoyer des SMS d’alerte aux services en charge de surveillance des crues. Ces alertes ont été actionnées plusieurs fois depuis l’installation des différentes stations.

 

 

Ces stations sont un outil majeur pour l’anticiper des phénomènes d’inondations dans la traversée de Digne, aussi, de petits panneaux pédagogiques ont été installés afin de sensibiliser le public et éviter le vandalisme. Ce vandalisme qui pourrait s’avérer très grave si la station ne fonctionne pas le jour de la crue…. D’avance merci pour votre bienveillance !

 

 

Panneau de sensibilisation installé au droit des stations de mesures de débits sur la Bléone, le Mardaric et les Eaux Chaudes à Digne les Bains © Syndicat Mixte Asse Bléone
Un des quatre radars de la station hydrométrique de la Bléone au pont des Arches © Syndicat Mixte Asse Bléone
La station hydrométrique du Mardaric lors de la crue du 31 mai 2018 © Syndicat Mixte Asse Bléone
La station hydrométrique du torrent des Eaux Chaudes © Syndicat Mixte Asse Bléone

L’observatoire Draix-Bléone est situé dans les Alpes de Haute-Provence, dans la vallée de la Bléone à l’amont de Digne.

Cet observatoire a été mis en place en 1983 par IRSTEA pour étudier les processus hydrologiques et érosifs dans des bassins versants de montagne développés sur des marnes noires du Jurassique très sensibles à l’érosion, peu végétalisées et ravinées (les « Terres Noires »).

Plusieurs bassins versants, de taille et de couverture végétale variables (0.1 à 107 ha), ont été équipés pour le suivi des flux d’eau et de sédiments.

Le climat est de type montagnard-méditerranéen avec une pluviométrie moyenne de 800mm, des hivers froids et des orages estivaux.

L’érosion est rapide, pouvant atteindre 1cm/an sur ces bassins.

A partir de 2008, l’instrumentation de deux bassins de moyenne échelle par l’IRSTEA (Bouinenc, 22 km²)  et l’IGE (Galabre, 22km²) a permis d’intégrer à l’observatoire une diversité de lithologies, de couverts et d’usages des sols représentatifs de la région des pré Alpes du sud de la France, et d’aborder des questions liées au changement d’échelle.

Le GIS Draix-Bléone, crée au début des années 2000, fédère les différentes équipes impliquées sur l’observatoire et permet des échanges pluridisciplinaires entre elles.

=> Pour en savoir plus : https://oredraixbleone.inrae.fr/accueil/

 

Réunion de travail du GIS Drais-Bléone © Syndicat Mixte Asse Bléone
Une des installations de l'observatoire Draix-Bléone © Syndicat Mixte Asse Bléone