Accueil Bléone Travaux en rivière

Travaux en rivière

  • Contexte

Suite aux crues dévastatrices de l‘année 1994 ayant engendré d’importants dégâts sur les cours d’eau du département, le Conseil Général des Alpes de Haute Provence a décidé d’élaborer et de mettre en œuvre un vaste programme d’action visant à restaurer et entretenir les rivières sur son périmètre d’intervention. Entre 1999 et 2014, le Département intervenait ainsi directement dans l’entretien des cours d’eau et notamment celui de la Bléone. En 2014, le Département a cessé ses interventions en la matière.

Les collectivités adhérentes au Syndicat Mixte d’Aménagement de la Bléone (Communes et Département des AHP), conscientes des enjeux et des risques liés à un abandon de ces entretiens, ont donc sollicité le Syndicat pour poursuivre la politique de gestion des boisements rivulaires et des lits.

 

Le Syndicat et ses Collectivités membres (à l’époque :23 Communes et Département des AHP), ont donc décidé de prolonger les programmes d’entretien jusqu’alors menés par le Département afin de :

– pérenniser les résultats atteints sur les secteurs ayant bénéficié des travaux de restauration et d’entretien ;

– intervenir sur davantage de secteurs dans le bassin versant.

 

Ce projet est inscrit au Contrat de Rivière « Bléone et affluents » 2016-2020 signé le 21 octobre 2015 et concerne les deux actions suivantes :

– B2_1 : Elaboration d’un programme pluriannuel de restauration et d’entretien des boisements rivulaires et des lits – PARTIE ETUDE ET DOSSIER REGLEMENTAIRE

– B2_2 : Mise en œuvre d’un programme pluriannuel de restauration et d’entretien des boisements rivulaires et des lits – PARTIE TRAVAUX

A l’issue d’une fine analyse de terrain, des zones d’intervention ont été sectorisées afin d’établir un programme de restauration et d’entretien des boisements rivulaires et des lits du bassin versant de la Bléone à effectuer selon un échéancier de cinq années (2016 – 2021).

 

Ce programme pluriannuel, établi par le Syndicat, a été soumis à enquête publique entre le 19 décembre 2016 et le 23 janvier 2017.

Cette procédure réglementaire s’est achevée par la signature, le 24 février 2017 par la signature de l’Arrêté Préfectoral n°2017-055-004 portant autorisation et déclaration d’intérêt général au titre des articles L. 214-3 et L.211-7 du Code de l’Environnement pour des travaux de restauration et d’entretien des boisements rivulaires et des lits

=> Télécharger Arrêté Préfectoral 2017-055-004

 

  • Contenu du programme de travaux

Ce programme de travaux prévoit notamment :

  • Des travaux de gestion de la végétation rivulaire : gestion de l’état sanitaire de la végétation notamment pour prévenir le risque de chute d’arbres pouvant entraîner la déstabilisation de la berge, l’encombrement du lit ou la mise en danger des usagers (abattage des arbres morts ou penchés, coupe sélective, élagage, plantations …).

 

  • Des travaux de gestion sélective des embâcles (accumulation de bois ou autres détritus dans le lit des rivières).

 

  • Des travaux ponctuels de gestion des lits des cours d’eau en vue de remobiliser les sédiments et/ou d’accompagner la dynamique alluviale avec notamment :

o le traitement des atterrissements végétalisé ou non (iscles) ;

o la gestion sédimentaire de confluences et des ravins secs :

o la réinjection des matériaux de curage des cours d’eau lors d’opération d’entretien des ouvrages routiers

 

  • Des travaux de restauration de la ripisylve dans les secteurs où les activités anthropiques auraient dégradé les boisements rivulaires.

 

  • Des travaux de restauration des adous en vue de valoriser et améliorer le fonctionnement de ces milieux annexes.

 

Le bois valorisable issu des travaux sera mis à disposition des riverains, à la parcelle. Les tronçons de plus de 10-15 cm seront billonnés en 1 mètre et plus exceptionnellement en 50 cm en vue de leur utilisation comme bois de chauffage.

Les rémanents (restes de branches, déchets de coupe…) seront gérés, chantier par chantier, soit par broyage, soit par enlèvement puis broyage soit par fragmentation.

 

  • Période d’intervention

La majorité des travaux (notamment ceux nécessitant l’abattage ou la taille d’arbres) seront réalisés en période automne/hiver.

Depuis l’obtention de l’arrêté préfectoral d’autorisation des travaux, le Syndicat a déjà mené plusieurs campagnes de travaux

  • Campagne 1 : 2016/2027
  • Campagne 2 : 2017/2018
  • Campagne 3 : 2018/2019
  • Campagne 4 : 2019/2020
  • Campagne 5 : 2020/2021 – Les travaux seront achevés à l’automne 2021
  • Campagne 6 : 2021/2022 – Les travaux débuteront à l’automne 2021

 

  • Cadre d’intervention

Le Syndicat Mixte Asse Bléone intervient pour le compte de Provence Alpes Agglomération au titre de la compétence Gestion des Milieux Aquatiques et Prévention des Inondations (GEMAPI).

Le Syndicat dispose également de conventions spécifiques avec le Département et Direction Interdépartementale des routes Méditerranée (DIRMED).

 

Les opérations projetées concernent des cours d’eau non domaniaux. Les berges et le lit appartiennent donc aux propriétaires riverains.

Ces propriétaires sont :

– soit privés (particuliers),

– soit publics de droits privées (communes, Département, ONF, DIR MED, Région / Service CFP).

 

Ainsi, le syndicat sollicitera l’accord préalable de chacun des riverains. Des conventions individuelles seront proposées.

 

  • Financement des travaux

Les campagnes 1 à 3 ont bénéficié, grâce au Contrat de Rivière, de subvention à hauteur de 80 % par la Région (50 %) et l’Agence de l’Eau (30 %). Les 20 % restants ont été pris en charge par les Communes puis PAA à compter du 1er janvier 2018 ainsi que par le Département.

 

Les campagnes suivantes sont financées à hauteur de 30 % par l’Agence de l’Eau.

Les travaux d’essartement qui visent à remobiliser les sédiments sont financés à hauteur de 50 % par l’Agence de l’Eau et 30 % par la Région.

 

  • Les travaux prévus à l’automne/hiver 2021/2022

Entre le septembre 2021 et mars 2022, le Syndicat :

  • Finira les travaux de sa campagne 5 avec notamment :
    • Des travaux semi – manuels dans la vallée des Duyes sur :
      • Le Chevalet au Castellard-Mélan et à Thoard
      • Le ravin de la combe (affluent du Chevalet)
      • Le riou de Thoard
      • Le ravin de la Barrabine à Mirabeau et Barras
      • Les Duyes à Thoard (tronçon 2)
    • Des travaux mécanisés (avec porteur forestier) sur
      • La Chanolette à Prads Haute Bléone
      • Le Bouinenc partie aval aqueduc à Marcoux
      • Le Bès au Vernet et à Verdaches (tronçon 3)
      • Le Bès 4 à Verdaches, Auzet et Barles (tronçon 4)
    • Des travaux d’essartement sur la Bléone à Marcoux et Digne les Bains

 

  • Débutera les travaux de sa campagne 6 avec notamment les interventions suivantes :
Communes Opération
Aiglun

Chaffaut St Jurson

Thoard

Travaux mécanisés (enlèvement d’embâcles – porteur forestier) :

–       Bléone 8

–       Duyes 2

–       Duyes 3

Digne Les Bains

La Robine Sur Galabre

Malijai

Travaux semi manuels – Bassin Dignois :

–       Mardaric de Digne

–       Mouirouès 2

–       Galabre

–       Ravin de Clue Bernard

–       Ravin de Clarette

–       Ravin de Combe Garce

–       Tranche optionnelle : Galabre (essartements)

Auzet

Beaujeu

Travaux manuels -Hautes vallées :

–       Grave d’Auzet

–       Ravin de Combe Fère 2

Aiglun

Barras

Champtercier

Le Chaffaut

Thoard

Travaux mécanisés (essartements) – Vallée des Duyes et basse Bléone :

–       Duyes 2

–       Duyes 4

–       Bléone 8 (amont pont du Chaffaut)

–       Tranche optionnelle 1 : Bléone 8

–       Tranche optionnelle 2 : Duyes 3

Aiglun

Digne les Bains

Travaux manuels d’entretien des digues (débroussaillage et traitement des embâcles) :

–       Bléone 6 : Digue de la Gineste

–       Bléone 6 : Digue des Épinettes (partie non confortée)

–       Bléone 6 : Lit de la Bléone entre l’amont du pont des Arches et le grand pont (façonnage des embâcles en 30 cm)

–       Bléone 8 : digue de la ZAE Espace Bléone

–       Les Eaux chaudes : Digue du centre commercial

–       Les Eaux Chaudes : Digue du camping

–       Les Eaux chaudes : Digue de Barbejas

–       Digue de la Sèbe

Le Chaffaut St Jurson

Digne

Travaux mécanisés d’entretien des digues

–       Digue du Gibassier

–       Digue du Grand Justin

Le Chaffaut St Jurson

Le Brusquet

Travaux de restauration et d’entretien des adous
Entretien de la Grave d’Auzet en septembre 2017 © Syndicat Mixte Asse Bléone
Entretien des Duyes en octobre 2017 © Syndicat Mixte Asse Bléone
Coupe de la végétation sur les digues de Digne en septembre 2017 © Syndicat Mixte Asse Bléone
Travaux de bucheronnage sur l'Estoublaïsse © Syndicat Mixte Asse Bléone
Travaux de ramassage des embâcles sur l’Asse à Mezel © Syndicat Mixte Asse Bléone

Le Syndicat a entrepris un programme ambitieux d’aménagement des seuils qui jalonnent le cours de la Bléone dans la traversée de Digne les Bains.

 

Les seuils sont des ouvrages transversaux qui empêchent le bon fonctionnement des rivières.

En effet, ils engendrent une accumulation de graviers en amont, la continuité sédimentaire est alors altérée, ce qui pourrait engendrer des débordements lors de crues. De plus, la hauteur d’un seuil empêche les poissons de remonter le cours d’eau, on parle de continuité biologique rompue.

Pour comprendre ce phénomène en images, vous pouvez regarder le film de l’agence de l’eau (4min) à partir du lien ci-contre.

 

Après plusieurs années d’études et de procédures réglementaires, le Syndicat a été autorisé à engager les travaux par arrêté préfectoral n°2017-248-004

=> Télécharger Arrêté Préfectoral 2017-248-004

 

Aussi, le premier chantier a été lancé en 2017 sur le seuil du Grand Pont. Les travaux se sont terminés en décembre 2018.

=> Pour en savoir plus, rendez-vous sur la page dédiée à cette opération en cliquant ici

Les travaux sur le seuil du Grand Pont en 2017 et 2018 © Syndicat Mixte Asse Bléone
Les travaux sur le seuil du Grand Pont en 2017 et 2018 © Syndicat Mixte Asse Bléone

En juillet 2020, l’opération d’arasement du seuil du pont des Chemins de Fer de Provence (CFP) a débuté. Compte tenu de l’ampleur du chantier et du calendrier favorable à la réalisation des travaux, ces derniers ont été échelonnés sur plusieurs années.

=> Pour en savoir plus et suivre l’évolution du chantier, rendez-vous sur la page dédiée en cliquant ici

Les travaux sur le seuil du pont des CFP © Syndicat Mixte Asse Bléone
Les travaux sur le seuil du pont des CFP © Syndicat Mixte Asse Bléone

En parallèle du chantier sur le seuil du pont des CFP,  le Syndicat a entrepris en juillet 2021, les travaux d’abaissement du seuil du pont Beau de Rochas.

Ces travaux se sont terminés à la mi-novembre 2021.

Ils visent à créer une échancrure dans le seuil pour faciliter le franchissement des poissons.

=> Pour en savoir plus et suivre l’évolution du chantier, rendez-vous sur la page dédiée en cliquant ici.

Les travaux sur le seuil du pont Beau de Rochas © Syndicat Mixte Asse Bléone
Les travaux sur le seuil du pont Beau de Rochas © Syndicat Mixte Asse Bléone
  • Contexte

Le bassin versant de la Bléone possède un nombre important d’adous (51 aujourd’hui recensés). Ils sont présents :

– Dans la vallée des Duyes (40 %)

– Dans la zone « Brusquet – Marcoux » (15 %)

– En aval de Digne les Bains et jusqu’à Malijai (15 %)

 

Ces milieux typiques des rivières en tresses comme la Bléone ou les Duyes, sont à considérer comme un des enjeux majeurs pour la vallée. En effet, ils abritent une faune et une flore particulière et participent de manière incontestable au fonctionnement biologique et physique des cours d’eau principaux (refuge pour la faune piscicole, alimentation des cours d’eau en période d’étiage…).

 

Ces adous sont souvent associés à d’autres zones humides (prairies humides notamment) et cela renforce encore l’intérêt de leur préservation.

 

Toujours situés dans les fonds des vallées, les adous s’écoulent en zone agricole ouverte (prairies, cultures…) et/ou en zone boisée (ripisylve). Les espèces faunistiques et floristiques alors rencontrées sont très différentes. La diversité de ces milieux fait la diversité des espèces présentes.

 

Si globalement ces adous sont en bon état de conservation sur le bassin, il existe des menaces et des risques de dégradation liés :

– aux activités proches (activités constatées ou risque de modifications des pratiques actuelles : prélèvements, pollution, mise en culture des prairies, drainage …),

– aux actions d’entretien parfois drastiques (curage et rectification notamment),

– au manque d’entretien pouvant conduire à une fermeture du milieu (embâclement, envasement…)

 

En zone agricole, l’entretien des adous (zone centrale et abords) était traditionnellement réalisé par les riverains. La nécessité d’évacuation de l’eau les obligeait à entretenir ces milieux, le plus souvent à la main. Depuis quelques années, la diminution du nombre d’exploitations agricoles, la mécanisation et la mise en exergue de l’intérêt écologique des adous et de la fragilité des espèces hébergées ont conduit à un arrêt progressif de leur entretien.

 

Pour toutes ces raisons, leur prise en compte dans le cadre du Contrat de Rivière est donc apparue comme une évidence.

 

  • Les intervenants

Les travaux sur les adous de la vallée de la Bléone sont entrepris conjointement par l’AAPPMA « La Bléone, la Fédération de Pêche (FDAAPPMA 04) et le Syndicat.

 

  • Le principe des interventions

Les travaux entrepris sur les adous sont le plus souvent :

  • De la coupe sélective de la végétation des berges
  • De l’enlèvement d’embâcles qui encombrent le chenal
  • Des plantations afin de préserver la température et la qualité de l’eau de l’adous, créer une diversité d’habitats favorable à la biodiversité
  • De l’effacement de seuils infranchissables par la faune piscicole
  • Suppression d’ouvrages tels que les buses qui constituent un obstacle au bon écoulement des eaux au sein du chenal, ce qui entraine un colmatage permanent du lit.
  • Des aménagements de clôture et/ou d’abreuvoirs pour limiter le piétinement de l’adous par le bétail

Avant toute intervention, les techniciens de la Fédération de pêche et du Syndicat réalise un diagnostic sommaire de l’adous afin de déterminer les travaux nécessaires et adapter, le cas échéant, les modalités d’intervention.

 

  • Les chantiers prévus à l’automne 2021

Des chantiers sont prévus en 2021 sur plusieurs les adous suivants :

  • Adous de la Marine au Chaffaut – Entretien classique de la végétation
  • Adous de Lausière (Mousteiret) au Brusquet– Entretien classique de la végétation
  • Adou de St Jurson à Digne les Bains – Retrait de buses, curage localisé et entretien classique de la végétation.

 

  • Les chantiers déjà réalisés
  • En 2017/2018
    • Adoux de 30 pas à Prads
    • Adou de Chanolles à Prads
    • Adou de la Marine au Chaffaut
    • Adou de St Jurson à Digne les Bains
    • Adou du Clot de Jaline à Marcoux.
    • Adou Gaubert à Digne les Bains,

 

  • En 2019
  • Adou de Chaussegros
  • Adous de Gambourra
  • Adou de Schaller
  • Adous des Thumins à Mirabeau
  • Adous d’Amick à Verdaches
  • Adous de Gaubert à Digne les Bains
  • Adous de la Lause à Prads Haute Bléone
  • Adous du ravin de Saint André à Auzet

 

  • En 2020
    • Adous du Clôt de Jaline à Marcoux.
    • Adous du Colleton à Marcoux
    • Adous de Saint Pons à Mallemoisson
Travaux d’entretien de la végétation le long de l’adous du Colleton à Marcoux en 2020 – Avant / Après travaux © Syndicat Mixte Asse Bléone
Travaux d’entretien de la végétation le long de l’adous de Saint Pons à Mallemoisson en 2020 – Avant / Après travaux © Syndicat Mixte Asse Bléone
Travaux d’abaissement d’un seuil infranchissable à la montaison du peuplement piscicole à la confluence de l’adous de Saint Pons à Mallemoisson – Avant / Après travaux © Syndicat Mixte Asse Bléone
Travaux d’entretien manuels de la végétation sur les adous de Chaussegros et de Gambourras en 2020 © Syndicat Mixte Asse Bléone
Aménagement de clôtures et d’abreuvoirs sur l’adous de Schaller à Marcoux en 2020 © Syndicat Mixte Asse Bléone
En 2018, chantier bénévole sur l’adous de la Marine pour l’aménagement de petits ouvrages de diversification des écoulements versant également d’habitats à plusieurs espèces © Syndicat Mixte Asse Bléone
En 2018, chantier bénévole sur l’adous de la Marine pour l’aménagement de petits ouvrages de diversification des écoulements versant également d’habitats à plusieurs espèces © Syndicat Mixte Asse Bléone
Plantations et bouturage réalisés sur les adous de Gaubert à Digne les Bains et de la Marine au Chaffaut © Syndicat Mixte Asse Bléone

Plusieurs chantiers ont été conduits par le Syndicat Mixte d’Aménagement de la Bléone sur les digues de son territoire avant la fusion avec le Syndicat de l’Asse. Ce sont notamment :

  • La digue de la ZAE d’Aiglun en 2011
  • La digue du Valadier à Digne les 2012
  • Les digues du Ponteillard à Mallemoisson en 2012 et
  • Les digues du torrent du Chevalet à Thoard en 2010 et 2012
  • La digue des Arches à Digne les Bains en 2016
  • La digue du Gibassier au Chaffaut en 2013 et 2016
  • La digue des Epinettes avec plusieurs interventions d’urgence en 2012, 2017 et 2018 avant les travaux définitifs en 2019.
  • La digue amont du pont de Recuit à Beaujeu en 2014
  • La digue amont du pont sur l’Arigéol à la Javie en 2019

Vous pourrez retrouver les archives de ces chantiers dans la rubrique « Les travaux réalisés par le Syndicat entre 2011 et 2018 ».

 

Par ailleurs, plusieurs kilomètres de digues font ou ont fait l’objet de travaux de confortement dans le cadre de l’aménagement des seuils transversaux de la Bléone. En effet, l’abaissement ou l’arasement des seuils conduit à abaisser le niveau du lit de la Bléone en amont. Sans confortement préalable, le risque était grand de voir les digues s’effondrer car la Bléone serait descendue plus bas que les fondations historiques.

  • Vous pouvez retrouver les informations sur ces chantiers dans les pages dédiées au seuil du grand pont (cliquer ici), au seuil du pont des CFP (cliquer ici) et au seuil du pont Beau de Rochas (cliquer ici).

 

Par ailleurs, deux chantiers sont programmés en 2022 et 2023 sur des systèmes d’endiguement gérés par Provence Alpes Agglomération (PAA) ; il s’agit :

  • Du système d’endiguement du centre commercial sur les Eaux Chaudes (2022)
  • Du système d’endiguement de la Bléone au droit du palais des congrès (2023)

Affaires à suivre !!

Pour tout savoir sur les travaux menés par le Syndicat Mixte d’Aménagement de la Bléone entre 2011 et 2019 (c’est-à-dire avant la fusion avec le Syndicat de l’Asse), télécharger le document regroupant toutes les archives des chantiers en cliquant ici.