Accueil Blanche Travaux en rivière

Travaux en rivière

  • Contexte

Le Syndicat Mixte Asse Bléone (anciennement SMDBA) a entrepris depuis 2018 l’élaboration d’un diagnostic de l’état de la végétation de la Blanche et ses affluents afin d’établir un plan d’actions permettant son entretien et sa restauration.

En effet, l’entretien régulier du cours d’eau permet de favoriser un état dynamique permettant de maintenir et de redonner aux différentes rivières concernées et à leurs milieux connexes, une richesse écologique, piscicole et paysagère tout en assurant, dans le même temps, une amélioration ou une pérennisation de leur fonctionnement hydraulique en vue de sécuriser les biens et les personnes.

A l’issue d’une fine analyse de terrain, des zones d’intervention ont été sectorisées afin d’établir un programme d’actions prioritaires de restauration et d’entretien des boisements rivulaires et des lits de la Blanche et de ses affluents à effectuer selon un échéancier de six années (2020-2025).

Ce programme pluriannuel, établi par le Syndicat, a été soumis à enquête publique entre le 4 mai et le 4 juin 2021.

Cette procédure réglementaire s’est achevée par la signature, le 18 août 2021 par la signature de l’Arrêté Préfectoral n°2021-230-003 portant autorisation et déclaration d’intérêt général au titre des articles L.181-1, L. 214-3 et L.211-7 du Code de l’Environnement pour des travaux de restauration et d’entretien des boisements rivulaires et des lits du bassin versant de la Blanche.

=> Télécharger Arrêté Préfectoral 2021-230-003

 

  • Contenu du programme de travaux

Ce programme prévoit notamment :

  • Des travaux de gestion de la végétation rivulaire : gestion de l’état sanitaire de la végétation notamment pour prévenir le risque de chute d’arbres pouvant entraîner la déstabilisation de la berge, l’encombrement du lit ou la mise en danger des usagers (abattage des arbres morts ou penchés, coupe sélective, élagage, plantations …).

 

  • Des travaux de gestion sélective des embâcles (accumulation de bois ou autres détritus dans le lit des rivières) – Voir photo ci-contre.

 

  • Des travaux ponctuels de gestion des lits des cours d’eau en vue de remobiliser les sédiments et/ou d’accompagner la dynamique alluviale avec notamment :

o le traitement des atterrissements végétalisé ou non (iscles) ;

o la gestion sédimentaire de confluences et des ravins secs :

o la réinjection des matériaux de curage des cours d’eau lors d’opération d’entretien des ouvrages routiers

 

  • Des travaux de restauration de la ripisylve dans les secteurs où les activités anthropiques auraient dégradées les boisements rivulaires.

 

  • Des travaux de restauration des adous en vue de valoriser et améliorer le fonctionnement de ces milieux annexes.

 

Le bois valorisable issu des travaux sera mis à disposition des riverains, à la parcelle. Les tronçons de plus de 10-15 cm seront billonnés en 1 mètre et plus exceptionnellement en 50 cm en vue de leur utilisation comme bois de chauffage.

Les rémanents (restes de branches, déchets de coupe…) seront gérés, chantier par chantier, soit par broyage, soit par enlèvement puis broyage soit par fragmentation.

 

  • Période d’intervention

Les travaux sont étalés sur une période de 6 ans entre 2020 et 2025.

La majorité des travaux (notamment ceux nécessitant l’abattage ou la taille d’arbres) seront réalisés en période automne/hiver.

 

  • Cadre d’intervention

Le Syndicat Mixte Asse Bléone intervient pour le compte de ses EPCI membres, à savoir pour le secteur de la Blanche : Provence Alpes Agglomération (PAA), au titre de la compétence Gestion des Milieux Aquatiques et Prévention des Inondations (GEMAPI).

Les opérations projetées concernent des cours d’eau non domaniaux. Les berges et le lit appartiennent donc aux propriétaires riverains.

Ces propriétaires sont :

– soit privés (particuliers),

– soit publics de droits privées (communes, Département, ONF, DIR MED, Région / Service CFP).

Ainsi, le syndicat sollicitera l’accord préalable de chacun des riverains. Des conventions individuelles seront proposées.

Ces travaux sont financés par l’EPCI ainsi que par l’Agence de l’eau Rhône-Méditerranée Corse.

Embâcle dans le lit de la Blanche du Fau à Seyne © Syndicat Mixte Asse Bléone
Arbres en travers du lit de la Blanche à Selonnet © Syndicat Mixte Asse Bléone
Arbres penchés sur la Blanche à Selonnet © Syndicat Mixte Asse Bléone
Atterrissement végétalisé dans le lit de la Blanche à Seyne © Syndicat Mixte Asse Bléone
Travaux de bucheronnage sur la Blanche du Fau à Seyne en 2020 © Syndicat Mixte Asse Bléone
Travaux de bucheronnage sur la Blanche du Fau à Seyne en 2020 © Syndicat Mixte Asse Bléone
  • Travaux de l’année – automne 2021
Commune Cours d’eau Secteur Linéaire d’intervention Niveau d’entretien Travaux ponctuels
Seyne les Alpes Blanche BL6 Essartements ilots boisés R2-E1 Essartements (2370m²) et griffage de deux anciens bras (700m²)
Selonnet Blanche BL8 Essartements sur intrados R2-E1 Essartements (400+150+400+150m²)
Seyne les Alpes Blanche BL3 Pont de la RD900 au passage à gué : 350m R2-E1
Seyne les Alpes Blanche BL4 Passage à gué de la Campagne de Bonnifay, à la confluence avec la Blanche du Fau : 880m R2-E2
Selonnet Blanche BL8 Du pont de Selonnet à la STEP : 1000m R1-E1
Montclar Torrent de Valette TV2 Tout le linéaire du tronçon (1 060 m)

Depuis la station d’épuration de Montclar au pont de la RD900

R1-E1
Selonnet Torrent de Valette TV3 Tout le linéaire du tronçon (1 955 m)

Depuis le pont de la RD900 à la confluence avec la Blanche

R1-E1
Selonnet Blanche BL8 En amont de la STEP de Selonnet et au niveau de l’érosion du garage de Selonnet R2-E2 Enlèvement des deux embâcles (travaux semi-mécanisés) et

Essartement (200m²)

Seyne les Alpes Blanche du Fau BLF3 Sur 100 m de l’amont du pont rouge jusqu’à la confluence avec la Blanche R1-E1
Seyne les Alpes Blanche BL5 Sur 1000m en aval depuis la confluence avec la Blanche du Fau R2-E1
Seyne les Alpes Blanche BL2 Sur environ 500m en amont du pont de la D900 (Les Maures) R1-E1

A ce jour, en dehors des travaux d’entretien de la végétation, aucun chantier en rivière n’est programmé par le Syndicat.