Le 10 juin dernier, les travaux d’arasement du seuil du pont des CFP et du seuil du pont Beau de Rochas ont été inaugurés !

565

Le Syndicat a accueilli environ 25 personnes pour inaugurer les travaux récemment réalisés dans le lit de la Bléone ; parmi les personnes présentes :

– Michel BLANC, 1er vice-président du Syndicat Mixte Asse Bléone

– Annick MIEVRE – Directrice de la Délégation PACA-Corse de l’Agence de l’Eau Rhône Méditerranée Corse.

– Jean-Charles BORGHINI, Conseiller Régional de la Région Provence-Alpes-Côte d’Azur

– Catherine GAILDRAUD, Directrice de la DDT

– plusieurs élus du bassin versant de la Bléone

– plusieurs représentants d’associations (FNE04, AAPPMA « La Bléone »), de collectivités (PAA, Ville de Digne, Région), de services de l’Etat (DDT, DIRMED, Agence de l’Eau) et des entreprises de travaux.

Les travaux inaugurés, qui s’inscrivent dans la continuité des opérations menées en 2017 et 2018 sur le Grand Pont, étaient inscrits dans le Contrat de Rivière « Bléone et affluents » dont la phase de mise en œuvre s’achèvera en fin d’année 2022.

Ces opérations importantes avaient un double objectif :

•             gérer de manière intégrée le risque d’inondation en abaissant le niveau de graviers en amont et en augmentant donc la capacité de passage des crues.

•             atteindre le bon état écologique de la Bléone en rétablissant les continuités écologiques.

En effet, ces seuils en travers des rivières (que l’on peut qualifier de « barrages » ou de « cascades ») modifient le profil du cours d’eau et perturbent donc la libre circulation des sédiments et des organismes vivants (notamment des poissons).

Vis-à-vis des inondations, ils peuvent accentuer les phénomènes car, en barrant la rivière, ces seuils génèrent une accumulation des graviers à l’amont.

En fonction de leur hauteur, ils constituent également une barrière parfois infranchissable pour les espèces piscicoles.

Pour mémoire, ces ouvrages avaient été construits dans les années 70-90 pour contrecarrer l’effet des extractions de graviers dans la Bléone ; extractions qui conduisaient au creusement du lit de la rivière et ont notamment conduits à l’affaissement du vieux pont en 1973, à la déconnection de plusieurs canaux et adous …

Après de longues années d’études, le Syndicat a pu, avec l’aide de son maître d’œuvre (la société HYDRETUDES de Gap) mettre en œuvre ces différents chantiers qui ont nécessité la forte implication de plusieurs collectivités et services : Provence Alpes Agglomération, Ville de Digne les Bains, service des Chemins de Fer de Provence de la Région, DIRMED.

Plusieurs entreprises de travaux sont intervenues pour réaliser les travaux : COSEPI France, COZZI, FREYSSINET, MINETTO, SERPE, SACTP OLIVERO et Stéphane TRON.

Dans le détail, le seuil du pont Beau de Rochas a été reconstruit avec un point bas aménagé au milieu du lit pour faciliter la circulation des poissons. Le retrait complet de ce seuil aurait risqué de fragilisé les fondations du Grand Pont situé à tout juste 250 m en amont. Ce chantier d’un montant de 600 000 € HT a été financés à 80 % par l’Agence de l’Eau et à 20 % par Provence Alpes Agglomération.

Le seuil du pont Beau de Rochas terminé © Syndicat Mixte Asse Bléone

Le seuil du pont des CFP a été entièrement retiré laissant ainsi la Bléone reprendre son lit d’origine. Les graviers et les poissons pourront circuler sans entrave. Toutefois, avant de retirer le seuil, il a fallu conforter les digues et le pont situés en amont afin d’anticiper l’abaissement du niveau de la Bléone. Aussi, ce sont donc plus de 2 km de digues qui ont été consolidés grâce à l’utilisation de plus de 40 000 m3 de blocs. Les fondations historiques du pont des CFP ont également été sécurisées à l’aide de tirants, de béton projeté et de micropieux. Enfin, une opération de replantation de végétation a été réalisée à proximité du pont des CFP.

Fin des travaux d’arasement du seuil (partie gauche) © Syndicat Mixte Asse Bléone

Cet opération d’un montant final de 3.2 millions d’euros TTC a été financé à 50 % par l’Union Européenne avec le Fonds Européen de Développement Régional (FEDER) et 48 % par l’Agence de l’Eau. L’autofinancement a été assuré par Provence Alpes Agglomération (PAA) et le service des CFP de la Région.

Pour aller plus loin sur ces chantiers, rendez vous sur les pages dédiées :

=> Chantier d’arasement du seuil du pont des Chemins de Fer de Provence :

=> Dernière phase de travaux en rivière (arasement du seuil)

=> Travaux de végétalisation et création d’un espace fleuri

=> Chantier d’abaissement partiel du seuil du pont des CFP

Article précédentCérémonie de signature du Contrat de Rivière de l’Asse et de ses affluents
Article suivantDu 26 juillet au 5 août 2022 : exposition sur la Bléone et ses affluents à Thoard